« «  Y  EN  A  MARRE  » »

CA SE REPETE UN PEU TROP.. !

Encore l’Education nationale… primaire, secondaire ou universitaire.. Même combat. L’IMMOBILISME .

Même leitmotiv.. Toujours plus.. Plus de moyens.. Plus d’enseignants pour quels résultats..

D’où la formule : plus par plus = moins.

C’est tout de même incroyable de n’avoir même pas la pensée de se remettre en question au vu des résultats dans l’ensemble de l’Education Nationale.

Monsieur ALLEGRE savait ce dont il parlait lorsqu’il préconisait de dégraisser le mamouth.. Hé oui, difficile de mettre sa parole en douteI ! Il était du sérail et connaiszait bien la question.

Evidemment un certain monsieur LANG vous agréait davantage puisqu’il vous brossait dans le sens du poil. Il conservait le staut quo dans votre corporatisme sans y faire dla moindre vaguelette. Il vous confortait dans votre position de caste  arcqueboutée sur ses acquis au détriment de la société.

Pourtant, avec sa démagogie habituelle, ménageant l’enseignant et l’étudiant, il n’a pas rendu service à au sérieux  de votre institution avec son fameux quota de bacheliers.

Par manque d’anticipation pour prévoir les  moyens de ses ambitions.

On  retrouve en première année d’université des incapables à suivre les cours en première année d’université et, qui par manque de places, empêchent ceux qui peuvent et veulent évoluer  avec succès.

Inacceptable le peu d’intérêt marqué,  voir de considération pour ceux  qui ne pouvaient évoluer dans un cursus scolaire. Beaucoup de dédain de la part de votre corporation pour les métiers manuels où peu de chose a été envisagée à leur encontre.

Nous pouvons en consater le résultat par une maind’œuvre non qualifiée et des jeunes qui errent dans le désastre des cités.

Rappelons-nous la levée de boucliers lorsqu’on’avait émit l’idée de classes de mise à niveau pour les enfants d’immigrés qui parlaient ou comprenaient mal la langue française.

On a crié à la discrimination, alors que ce n’était que du bon sens.

On a  préféré  mettre à niveau en tirant vers le bas sans tenir compte des conséquences dont le découragement que cela a causé pour ceux qui espéraient une aspiration par le haut.

De la politique de l’excellence on est passé à celle du pire

Belle  politique d’intégration, cogitée par des intellos gauchisants. 

Ca continue, mais quand cessera ces manipulations des élèves endoctrinés par des profs syndiqués qui pratiquent à merveille la désinformation et l’intox.

Où est donc votre hônneteté intellectuelle dans laquelle vous vous drapez et et mettez en avant comme des vierges effarouchées ?

Ayez honte lorque vous mettez en avant votre sois-disant dévouement au sercice public. C’est davantage le public à votre service. Toujours réclamant sans avoir à rendre de compte sur l’efficacité de votre travail.

Que des droits et aucun devoir.. !  En quoi la société vous devrait des postes d‘enseignants-chercheurs  Ad vitam aeternam, sans aucun contrôle ni compte à rendre envers  la société.

Remettez-vousà l’esprit que l’ETAT n’est pas une tirelire inépuisable qui se remplirait à satiété. L’ETAT, c’est nous tous, dont une grande catégorie de gens qui travaillent dans des conditions plus pénibles et plus précaires que les votres.  Qui, eux, sont souvent loin d’avoir les avantages dont vous bénéficiez.

Ne nous prenez pas pour des aveugles, car nous savons très bien ce que refermait l’ancienne formule. Le Général avait déjà souligné le trait à ce sujet.

Là aussi, au niveau des résultats, vous ne tenez pas la comparaison avec les autres pays auquel vous êtes confrontés.

Vous qui vous targuez d’être les meilleurs en tout, vous êtes dépassés depuis longtemps et souffrez qu’un peu d’ordre et de réforme vous remettent en question.

A l’heure où dans ce pays beacoup d’entre nous sont au minimum vital de subsistance, voir en dessous, ayez un peu de pudeurs dans vos réclamations tapageuses et vos défilés péremptoires.

Vous savez ce que j’en dis, ce n’est juste que mon avis et, soyez-en assuré, ainsi que celui de beaucoup d’autres. A vos commentaires et bonne journée à tous.

(Les textes de ce blog sont la propriété de son auteur et ne peuvent être reproduits sans son consentement ou sans citer son nom, ainsi que ceux qui y sont mentionnés. Merci.)  

Cordialement.  Le Mistigri