copie_de_le_mistigri3                « «  Y EN A MARRE  » »

*- Un certain élu et Président de région se permet un drôle de raccourci de jugement concernant une communauté vivant en France, celle des Harkis.

Et si en France il y  a bien une communauté à qui nous devons une particulière attention, c’est bien à celle-ci.

Après les avoir soudoyés pour les enrôler dans toutes sortes de harkas lors des évènements en Algérie, nous les avons lâchement abandonnés, désarmés,  aux mains du FLN qui n’avait plus qu’à affûter ses couteaux pour accomplir son ignoble besogne, ce dont il ne s’est pas privé.

*

Le peu de ceux qui ont pu se réfugier en France, car dans les accords d’Evian rien n’était envisagé à leur sujet et des ordres avaient été donnés d’en empêcher le rapatriement en Métropole, ils ont été parqués dans des camps comme des parias.

N’oublions pas que ces supplétifs Harkis étaient employés le plus souvent dans des unités opérationnelles ou sur des positions dangereuses et qu’il ont évités qu’il y eut davantage de rappelés ou que des appelés soient autrement exposés.

*

Cet état de fait est une honte pour la France envers ceux qui l’ont servie. Si en plus il faut entendre cet élu employer des termes aussi choquant que « sous hommes » accompagnant l’immonde « de s’être laissés égorger comme des porcs » parce que ces harkis restés en Algérie, désarmés par la France, à qui il ne restait plus que la possibilité de tendre leur cou en quémandant une clémence.

*

Cet élu devrait être débarqué illico de la position où il se trouve pour avoir tenu de tels propos car ceux-ci dénotent un certain état d’esprit qui n’a rien à voir avec un poste de responsabilité qui est le sien. Un monsieur qui se veut être un socialiste humaniste. ???  Honte à son parti qui le conservera dans ses rangs, même si c’est la position adverse qui doit hériter de cette position, il y a des limites à ne pas franchir.

"Il faut rappeler qu’en ces temps, il y avait eu un ministre de l’intérieur socialiste qui, en 1954,  demandait à ce que l'armée aille faire ce que sa police et sa politique n’était pas capable de faire. "         

Ce  ne sont pas les excuses présentées par ce monsieur, avec aussi peu de regret et de sincérité, qui puissent effacer la plaie ainsi faite. Ces excuses étaient davantage faites pour préserver son poste et son parti.

La mémoire est courte et l’histoire ne retient que ce qui l’arrange.

Lorsque l’indépendance de l’Algérie a été décrétée, beaucoup d’algériens vivant en France sont partis de France en nous faisant un bras d’honneur. Seulement, voyant comment cette indépendance se passait, ils ont bien vite demandé leur retour chez les infidèles. Pour se retrouver à dix ou douze fois plus nombreux maintenant. Entre temps la nationalisation a nivelé cela.

*

La question, pourquoi avoir continué à confiner les Harkis dans des endroits où tout leur était refusé, alors qu’eux avaient pour le moins, prouvé leur attachement à la France.

On ne parle pas des assurances que la France leur avait données, lors des pourparlers d’Evian, de ne pas les abandonner. Ceci a été une des raisons pour laquelle des officiers et sous-officiers se sont révoltés en mai 1961. Ces 90 000 Harkis égorgés n’ont pas étés abandonnés par l’armée mais carrément par la France et sa politique.

*

L’armée de métier et les appelés ont été les cocus de cette histoire de politiciens, et les Harkis, des reniés, qui ont payé chèrement leur dévouement.

Les porteurs de valises socialo- communistes ont d’ailleurs contribués pour leur part à ce que les choses se terminent de cette manière, sans compter les morts de soldats français qu’ils peuvent avoir sur la conscience.

*

Là aussi, la politique a peut-être ses raisons, mais aussi ses limites devant l’inhumanité et le déshonneur  de certains politiques par la parole donnée et non honorée.

Moi, monsieur de la région du Languedoc, pour ce que vos pensées dénotent et les paroles que vous avez prononcées, je vous le dis : VOUS ETES UN  SALE TYPE DOUBLE D’UN  SALAUD… !  et vous pouvez me trouver dans l’annuaire.

*

Mais comme le dit quelqu’un dans le poste.…..vous savez ce que j’en dis…… ce n’est  juste que mon avis.

Le Mistigri.

Bonne journée à tous. 

(Tous les textes de ce blog sont la propriété de l'auteur et ne peuvent être reproduits sans citer son nom. Merci.)